Content

France Vapotage et la FIVAPE enfin solidaires pour la vape

France Vapotage et Fivape ont décidé de se présenter et de s'unir, et leur mission d'information est dédiée à l'usage du vapotage en France. Le comité, présidé par M. Eric WOERTH et Mme Zivka PARK, a pour objectif de suivre l'évolution de la consommation de tabac et de proposer une fiscalité adaptée en fonction des conditions de santé actuelles.

Dans le passé, ces deux associations soutenant les cigarettes électroniques ne sont pas toujours parvenues à un consensus sur la manière de défendre les cigarettes électroniques, mais chacune prétend représenter la légitimité des cigarettes électroniques, des professionnels de l'industrie et des consommateurs. L'objectif principal de Fivape est d'accompagner et d'accompagner le développement du vapotage, et le rôle clair de France Vapotage est de défendre les droits des professionnels de l'industrie.

Lors de l'audition, les représentants des deux associations ont rappelé qu'il est important de ne pas savoir qui contrôle le marché de la cigarette électronique, ni même comment l'industrie de la cigarette électronique va se développer, mais leur objectif commun est de lutter contre la suprématie du tabac grâce à la vape.

Défense des enjeux sanitaires et économiques

Dans un communiqué publié le mercredi 10 mars, France Vapotage a résumé les différentes questions abordées lors de l'audience. En particulier, ces deux associations s'inquiètent de la taxation excessive des produits de la cigarette électronique en Europe. Des taxes trop élevées auront un impact sur les ventes de cigarettes électroniques et d'appareils similaires. Cette mesure fiscale peut amener de nombreuses personnes à revenir à la cigarette, ce qui est plus nocif que les cigarettes électroniques.

De plus, il montre également que la vape est l'alternative la plus efficace au tabac, même devant les produits alternatifs remboursés par la sécurité sociale. Les cigarettes électroniques sont devenues le moyen le plus courant pour les fumeurs d'arrêter de fumer.

Il ne faut pas oublier que l'industrie a créé des opportunités d'emploi et que 15 000 employés travaillent actuellement dans l'industrie de la cigarette électronique. Récemment, deux entreprises françaises, Le Petit Vapoteur et Kumulus Vape, ont été incluses dans le classement FT 1000, qui récompense les entreprises européennes les plus dynamiques.

0 commentaires

Ajouter un commentaire